SHAOUABTI AU NOM DU ROI SENKAMANISKEN

Lot 64
32 000 - 35 000 €
Laisser un ordre d'achat
Votre montant
 €
Enchérir par téléphone
Enchérir par téléphone

SHAOUABTI AU NOM DU ROI SENKAMANISKEN

SHAOUABTI AU NOM DU ROI SENKAMANISKEN, CA. 640-620 AV. J.-C.
Il est momiforme, coiffé du némès surmonté de deux uræus, et est paré de la barbe postiche. Les mains sur la poitrine tiennent les instruments aratoires et le sac à grains retombant sur l'épaule gauche. La partie inférieure du corps est gravée de six lignes hiéroglyphiques (Chapitre VI du Livre des Morts) énumérant l'ensemble des corvées agricoles demandées au défunt et dont le serviteur assume la charge: “Le Sehedj, l'Osiris, le dieu parfait, le seigneur du Double Pays, Sékhéperrê (= Senkamanisken) juste de voix, il dit: Ô ces shaouabtis, si l'Osiris, le dieu parfait, Senkamanisken juste de voix est décompté pour accomplir tous les travaux à exécuter dans la nécropole, pour cultiver les champs, pour irriguer les rives et pour transporter le sable de l'orient vers l'occident, et vice versa, je le fais, me voici, diras-tu.”
Sous le pied est gravé un signe hiéroglyphique (marque d'atelier?).
Serpentine. Petits éclats.
Nubie, Nouri, ca. 640-620 av. J.-C.
H_16,2 cm
Ancienne collection Nikos Paschalis (1918-1948).
Après la perte de sa souveraineté en Égypte à la fin de la XXVe dynastie, le royaume de Koush reste encore marqué par la forte influence égyptienne sur son art et les souverains de Napata s'inspirent encore fortement de leur coutumes funéraires. À l'image du pharaon Taharqa, les rois de
Napata se feront inhumer dans des pyramides sur le site de Nouri. Ils reprendront également la momification du corps ainsi que les nombreuses composantes du matériel funéraire classique. C'est pourquoi les sépultures de Nouri verront se multiplier le nombre de serviteurs funéraires. En ce qui concerne Senkamanisken, on a retrouvé 1277 shaouabtis (en serpentine et en faïence), soit200 exemplaires de plus que pour Taharqa. Comme l'avait fait avant lui Taharqa, Senkamanisken fera fortement individualiser les traits de ses serviteurs, dans un style archaïsant inspiré des oeuvres du Moyen
Empire, qui adoptent le type négroïde, caractéristique de la volonté des souverains de Napata de remettre au centre de leur art les composantes purement africaines, accentué par une bouche lippue, un nez épaté, les yeux assez écartés et un front bas.
Bibliographie:
J.-L. Bovot, Les serviteurs funéraires royaux et princiers de l'Ancienne
Égypte, Paris, musée du Louvre,2003, pp. 197-201, n° 81.
Soudan. Royaumes sur le Nil, catalogue d'exposition, Paris, 1997, pp. 225- 226, n° 242-251.
J. L. Haynes, The collector's eye. Masterpieces of egyptian art from the
Thalassic collection, Ltd, Atlanta,2001, pp. 130-131, n° 78.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue
PARIS
Pierre Bergé & Associés
92, avenue d'Iéna
75116 PARIS
T. +33 (0)1 49 49 90 00
F. +33 (0)1 49 49 90 01

BRUXELLES
Pierre Bergé & Associés
Avenue du Général de Gaulle 47
1050 Bruxelles
T. +32 (0)2 504 80 30
F. +32 (0)2 513 21 65